13/03/2014

La Ligue de Défense des Conducteur publie une enquête sur l'emplacement des 100 radars qui flashent le plus en France et lève le voile sur une vaste tromperie. Bilan : 52 radars sur les 100 les plus actifs sont situés aux endroits où comme par hasard la vitesse a été diminuée …. de quoi piéger efficacement les conducteurs.
 

 
Se basant sur la liste des 100 radars les plus actifs de France, la Ligue de Défense des conducteurs relève que 52 d'entre eux sont situés sur des voies où la vitesse autorisée a été abaissée. Une écrasante majorité de ces 52 radars sont d'ailleurs placés sur autoroute, là où la visibilité, l'infrastructure et les conditions de circulation ne justifient pas une telle diminution. Les autoroutes, avec 7 % des tués seulement, font d'ailleurs partie des voies les plus sûres.

« Les conducteurs sont victimes d'une véritable tromperie », dénonce Christiane Bayard, Secrétaire Générale de la Ligue de Défense des Conducteurs, « sur de nombreuses voies rapides, la vitesse est brusquement limitée, là où rien ne le justifie, piégeant délibérément les conducteurs. Il n'est donc plus du tout question de sécurité routière ». Christiane Bayard rappelle d'ailleurs qu'« un de ces radars a par exemple vu son nombre de flashs multiplié par plus de 4 en 3 ans. »

Un résultat qui laisse craindre le pire pour le porte-monnaie des conducteurs si les vitesses venaient à être réduites de 10 km/h. On distingue désormais un peu mieux les réelles motivations de ce projet …. Pas de doute : si le 80 km/h passe, le conducteur passera, lui... à la caisse.

Information / Contact:
    

Ligue de Défense des Conducteurs
    

Service Presse : MAKOWSKI RP
     

Christiane Bayard – Secrétaire Générale

Tel. 01.40.01.06.51 / 06.11.29.47.69

www.liguedesconducteurs.org
    

Claude Makowski

Tel. 06.89.505.032

e-mail : makowski.claude@orange.fr

  • Imprimer