10/04/2020

La Ligue de Défense des Conducteurs organise un grand sondage sur vos déplacements post-confinement. Vos habitudes vont-elles changer lorsque nous pourrons de nouveau circuler librement ? Ceux d’entre vous qui sont aussi usagers des transports en commun recourront-ils davantage à l’automobile ?

Au lendemain de la crise sanitaire que nous connaissons aujourd’hui, lorsque nous aurons retrouvé notre liberté de circuler, l’automobile s’imposera inévitablement sur le devant de la scène. Elle constituera en effet une précieuse partenaire de la reconquête de mobilité individuelle que nous devrons alors entreprendre… dans des conditions de sécurité optimales. Y compris auprès des usagers, réguliers ou occasionnels, du métro, du bus ou du train. Eric Leser, journaliste et auteur d’un très intéressant article consacré à leur utilisation au lendemain de la crise du coronavirus (à découvrir sur le site www.transitionsenergies.com), analyse : « La relation avec les transports en commun pourrait profondément changer avec la pandémie. Ils pourraient maintenant être considérés durablement comme risqués car vecteurs de transmission des infections. » Nos véhicules personnels, désinfectés, nettoyés par nos propres soins, apparaîtront bien plus rassurants. « Il est en tout cas indéniable que conduire sa propre voiture et mieux maîtriser son environnement immédiat apportent une certaine sécurité lors d’une pandémie comme celle que nous traversons », ajoute Eric Leser.

L’habitacle des véhicules s’apparentera alors à un outil de distanciation sociale, que partageront des passagers qui se connaissent et qui se font confiance. Pour quelle durée, personne ne le sait encore. Mais il est certain que certaines habitudes vont évoluer…

Avec ce sondage, la Ligue de Défense des Conducteurs souhaite donc en savoir plus sur vos intentions, pour vos déplacements futurs. Notre objectif est de vérifier qu’une fois de plus, l’automobile se présente comme un des instruments de mobilité les plus sûrs. Et que ses détracteurs manquent d’arguments pour prouver le contraire.

Plus vous serez nombreux à répondre à nos questions, plus nous serons à même de sensibiliser médias et élus sur le rôle incontournable de la voiture dans toutes les circonstances… et donc, de la place qu’il importe de lui réserver dans les politiques de transports et dans les réflexions prospectives sur l’organisation de notre société.

Pour participer à notre sondage, cliquez ici