02/04/2020

(Mise à jour 16 avril 2020) Notre liberté d’aller et venir à notre guise est suspendue, en cette période de crise sanitaire. La Ligue de Défense des Conducteurs tente ici de répondre à vos interrogations pratiques concernant votre mobilité et votre automobile.

 

-Votre droit de circuler :

Pour ceux qui ne connaissent pas encore les règles de confinement, cet article se révèlera fort utile. Son auteur, Maître Rémy Josseaume, responsable de la commission "Droit routier" au barreau de Paris et président de l'Automobile-Club des avocats, partenaire de la Ligue de Défense des Conducteurs, y analyse la loi d’urgence 2020-290 et le décret 2020-293 publiés le 24 mars 2020 au Journal officiel, qui codifient tous les déplacements et mobilités sur la voie publique et renforcent les sanctions encourues en cas de violation des règles de confinement.

Maître Josseaume soulève – déjà – la problématique de la contestation des contraventions qui seront dressées… Un futur imbroglio juridique. Ses premiers conseils en cas de contestation de PV pour non-respect des instructions de confinement sont à retrouver dans notre article « Victime d’un procès-verbal d'infraction au confinement abusif ? Contestez ! ».

-Votre future voiture :

Vous étiez sur le point de vous faire livrer une nouvelle voiture, ou vous vouliez vous en acheter une ? Dans le premier cas, pas de chance, il faudra patienter pour prendre livraison de votre auto. Seuls l’assistance, le dépannage et le remorquage sont assurés, tandis que l’entretien et la réparation sont réalisés uniquement sur les véhicules prioritaires (appartenant aux professionnels de santé par exemple). Dans le deuxième cas, vous pouvez toujours commencer par configurer votre future voiture en ligne… À noter que le site de Renault est très bien fait et répond à toutes les questions que l’on se pose en ce moment sur le sujet (https://www.renault.fr/faq.html).

-Votre contrôle technique :

Sachez qu’une tolérance de trois mois est accordée aux automobilistes pour leur visite ou contre-visite (15 jours pour les camions). L’article du site auoactu.com précise que même si les centres de contrôle technique sont autorisés à ouvrir, seuls 12,5 % d’entre eux le seraient encore vraiment. Ces établissements sont donc en attente d’un décret d’application pour éclaircir leur situation.

-Votre examen du permis de conduire :

Reporté, lui aussi ! Sine die, c’est-à-dire jusqu’à plus ample informé. De même, les épreuves de l’examen théorique auto et moto (le « code ») sont interrompues. En revanche, pour que vous puissiez continuer de réviser, des organismes dispensent des cours gratuits en ligne pendant la période du confinement.

-Votre carte grise :

Faut-il mettre à jour sa carte grise en période de confinement ? Oui, absolument, comme nous l’apprend cet article de L’Automobile Magazine. La procédure d’obtention de la carte grise étant numérisée, pas de problème pour entamer les démarches. Le document provisoire vous couvrira en cas de contrôle par les forces de l’ordre. Les détails ici :

-Votre assurance auto :

La tentation est grande de suspendre, ou de revoir à la baisse vos garanties, dans la mesure où votre voiture est immobilisée. Mais attention, vous êtes légalement dans l’obligation de vous assurer, même cloués à la maison, dans le cadre de votre garantie civile. En revanche, il peut être intéressant de contacter votre assureur, par exemple pour bénéficier momentanément d’une couverture « au kilomètre ». Tous les conseils dans cet article d’Auto Plus.

-Votre voiture à l’arrêt et son entretien :

Ces articles de Caradisiac et de l’Automobile Magazine donnent des tuyaux pour « éviter les pépins lorsque vous reprendrez votre voiture ». Hibernez malin, en quelque sorte ! Ce serait ballot de tomber en panne le jour où vous pourrez enfin mettre le nez de votre véhicule dehors…

Si vous êtes propriétaire d’une voiture 100 % électrique, quelques règles « d’hibernation » sont à respecter pour vous assurer de redémarrer correctement le moment venu. Ici aussi, les conseils sont à suivre dans l’Automobile Magazine et Caradisiac.

-Vous êtes un professionnel et vous avez commandé une voiture électrique :

Petite bonne nouvelle pour vous, si vous avez passé commande avant le 31 décembre 2019 mais que vous n’avez pas encore été livré de votre voiture électrique. Normalement, votre entreprise ne pouvait bénéficier du bonus de 6000 € qu’à la condition d’être livré avant le 31 mars 2020 (et seulement 3000 € à partir du 1er avril)… Or, le site Caradisiac nous annonce que ce délai de livraison est reporté au 15 juin.

-Vos habitudes de covoiturage :

Vous vous en doutez, malgré l’absence d’interdiction formelle à ce sujet, il est fortement déconseillé d’avoir recours au covoiturage, qui implique de partager votre habitacle (ou de voyager dans l’habitacle d’un autre), endroit confiné s’il en est, avec des inconnus. BlaBlaCar, plate-forme détenant 95 % du marché, vous invite d’ailleurs à suspendre cette activité.

 

Vous avez d’autres suggestions à nous faire sur le sujet ? Écrivez-nous à l’adresse contact@liguesdesconducteurs.org pour nous faire part de vos infos et de vos bons plans, qui faciliteront la vie des automobilistes.