Je m'informe

Il ne se passe pas une semaine sans que le gouvernement annonce une nouvelle attaque au porte-monnaie des conducteurs : le prix du carburant qui flambe, le contrôle technique élargi donc plus cher, ou encore plus récemment, le projet d(...)

Pour élaborer son budget 2019, le gouvernement table sur une multiplication par deux du nombre d’infractions enregistrées par les radars automatiques sur les routes dont la vitesse a été réduite à 80 km/h. Une preuve flagrant(...)

L'instauration de la vitesse réglementaire de 80 km/h le premier juillet 2018 déplace de 10 km/h le seuil de l'excès de vitesse. Le résultat ne s'est pas fait attendre : le nombre de flashs de radars a doublé au mois de juillet 2018 (...)

Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur l’ensemble des routes secondaires bidirectionnelles et sans séparateur central est limitée à 80km/h. Une telle limitation de vi(...)

Interrogé à la radio sur l’état des routes, le Délégué interministériel à la Sécurité routière a expliqué que le mauvais entretien des routes était un faux problème, estimant que la vitesse était seule responsable de la s(...)

Parmi les dix-huit mesures du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018, figure l’adaptation de la vitesse « sur certains tronçons » aux conditions de circulation. Expérimentée sur certaines p(...)

Depuis le 1er juillet 2018, date de mise en œuvre de la limitation de vitesse à 80 km/h, les radars redoublent d’intensité. En à peine un mois d’application sur les routes françaises, cette mesure a entraîné une mult(...)

Un audit publié par le ministère des Transports lui-même signale le délabrement de 17 % des routes gérées par l’Etat : ce dernier n’a pas suffisamment investi dans l’entretien de ses r(...)

La décision du Premier ministre de baisser la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire n’a pas seulement provoqué l’ire des députés, celle-ci a également créé une opposition massive des départements. Dans un contexte de r(...)

L’imminence de l’entrée en vigueur de la limitation de vitesse à 80 km/h ne parvient pas à enrayer l’opposition massive de l’ensemble des Français, et notamment de la plupart des Conseils départementaux. Le député Vincent (...)