Première bonne nouvelle de l'année : les ministres des Transports des 27 Etats membres de l'Union Européenne, réunis en Conseil, viennent de rejeter la proposition de la Commission européenne d'augmenter la fréquence des contrôles techniques sur les voitures de plus de 6 ans, et d'instaurer un contrôle similaire pour les motos.

L'histoire avait fait beaucoup de bruit... Au mois de juillet dernier, la Commission européenne présentait un projet de directive visant à rendre le contrôle technique obligatoire tous les ans pour les voitures et les motos de plus de 6 ans, soi-disant pour des raisons de sécurité routière.

Petit bémol, et pas des moindres : les chiffres avancés par la Commission pour justifier son projet provenaient essentiellement de rapports fournis par la société Dekra, le leader du contrôle technique en Europe !

En clair, une fois encore, la réglementation en matière de sécurité routière aurait été orientée directement par les entreprises qui y ont un intérêt financier majeur !

En parallèle des actions menées par les motards, la Ligue de Défense des Conducteurs a informé le plus grand nombre de Français sur cette supercherie, et a sollicité les députés européens pour qu'ils s'opposent au projet. Parmi ceux qui nous ont répondu, Mme Sanchez-Schmidt a aussitôt interpellé la Commission européenne par une question écrite.

Mais l'affaire n'a pas fait de bruit qu'à Bruxelles : les Sénateurs français, eux aussi, se sont ouvertement opposés au projet.

Du coup, le mois dernier, la Commission Européenne annonçait qu'elle allait peut-être revoir sa copie... Le coup de grâce a été porté lors de l'examen du texte par le Conseil des Ministres des Transports de l'Union Européenne fin décembre, qui a rejeté en bloc de projet de la Commission sur le contrôle technique.

La mobilisation des associations de conducteurs a porté ses fruits ! Une très bonne nouvelle pour tous les conducteurs, qui n'auront pas à passer inutilement à la caisse tous les ans.