Nouvel épisode de la politique « Anti-Voiture » de la Mairie de Paris! Les quais de Seine de Paris vont progressivement être coupés de la circulation des véhicules. D’ici le printemps 2013, l’artère principale de la ville sera réaménagée en zone de loisirs. Et aucune solution de rechange n’est proposée aux 40 000 conducteurs qui l’empruntent chaque jour, à part l’enfer des bouchons sur le périph’ !
 
La Mairie de Paris veut « embellir » la ville pour le plus grand malheur des travailleurs. En effet, elle n’a rien trouvé de mieux que de sacrifier l’artère principale de la ville : les quais de Seine. A la place de la route, bien pratique pour traverser rapidement Paris en voiture, vous trouverez un restaurant bio, un cinéma en plein air et des barques pour vous balader sur la Seine (pourtant considérée comme étant très dangereuse à cause des forts courants !). Sous prétexte de donner un air de campagne à quelques privilégiés, la Mairie de Paris a donc décidé de sacrifier, chaque jour, plus de 40 000 personnes qui empruntent les berges pour aller travailler.
 
Malgré son avis favorable, la Commission d’enquête avait mis plusieurs réserves à ce projet, dont « l’absence réelle d’offre d’alternative concernant les transports en commun ». En effet, aucune solution de rechange n’est proposée aux conducteurs. 50% d’entre eux devront changer leur itinéraire et affronter les bouchons du périphérique et des boulevards. Ou bien ils devront affronter les joies des transports en commun, déjà saturés avec leur hausse de fréquentation de 21% depuis 2001. 
 
En 2012, une étude réalisée par une société d’info-trafic américaine, Inrix(1), place Paris comme la quatrième ville la plus embouteillée d’Europe. Selon cette étude, les Parisiens perdent 58 heures chaque année dans les bouchons. Aux heures de pointe, c’est tout de même près de 4 000 conducteurs qui empruntent les voies sur berge. Autant dire que les chiffres de l’année prochaine vont certainement battre des records !
 
La fermeture des quais de Seine fait suite à plusieurs autres projets visant à bannir les véhicules de Paris. En effet, depuis plusieurs années, la Mairie de Paris en a fait son cheval de bataille, notamment par le conseiller Denis Baupin. Ancien chargé des transports de la Mairie de Paris, il a fait plusieurs propositions dans ce sens, quitte à sacrifier les banlieusards. Il a ainsi proposé successivement d’interdire les autoroutes d’Ile-de-France aux diesels, de rendre ces autoroutes payantes, de baisser les limites de vitesse à 50 km/h sur le périphérique… Bref une foison d’idées pour qu’il n’y ait plus de voitures dans Paris.
 
Sous prétexte d’une lutte contre la pollution dans les centres villes, la Mairie de Paris condamne les travailleurs, qui n’ont souvent pas d'autre choix que d’utiliser leur véhicule pour se déplacer. Le pire, c’est que cette décision n’aura aucun effet sur le niveau de pollution de Paris. Bien au contraire, elle risque fortement d’avoir l’effet inverse car elle engorgera encore plus les boulevards et le périphérique. Et qui dit plus d’embouteillage, dit plus de pollution. 
 
La Mairie de Paris cherche à faire de la capitale une ville-musée pour personnes privilégiées. Et elle passe un message clair aux conducteurs qui la traversent : Paris, tu y vis ou tu la quittes !
 
(1) http://scorecard.inrix.com/scorecard/?Country=FR