26/11/2019

Après avoir été critiquée à l’Assemblée Nationale, c’est au tour du Sénat de débattre de la politique de répression par les radars ! Au centre des débats, il s’agit une nouvelle fois des 190 millions d'euros de budget voulus par le gouvernement pour déployer encore plus de radars en 2020. Un amendement, répondant aux exigences formulées par les nombreuses pétitions des conducteurs adressées à leurs sénateurs, a été enregistré au Sénat, et c’est une première !

 

 

Le Gouvernement, dans le Projet de loi de finances pour 2020, souhaite allouer un budget de plus de 190 millions d’euros à sa politique tant controversée de la répression par les radars. Installation de centaines de nouveaux radars (dont les impitoyables radars tourelles) et débarquement des voitures-radars avec chauffeurs privés dans 3 nouvelles régions sont notamment au menu : les conducteurs vont encore payer une addition très salée…

Mais, étant donnée l’inefficacité des radars, la Ligue de Défense des Conducteurs, dans son rôle de contre-information et de mobilisation, a immédiatement alerté les conducteurs à propos de ces dépenses inutiles voire contre-productives pour la sécurité routière.

Sans attendre, les conducteurs ont donc pu envoyer des pétitions à leurs sénateurs pour exiger une suppression de cette nouvelle dépense de 190 millions d'euros dans les radars et une réaffectation de ce budget à des actions plus efficaces en matière de sécurité routière, comme l’entretien des routes. La création d’un débat au Sénat sur la mise en place d'une politique de sécurité routière véritablement efficace pour sauver des vies sur les routes a également été formulée.

Et toutes ces demandes ont, semble t-il, été entendues par le sénateur de la Vienne, Alain Fouché, puisque celui-ci a fait enregistrer un amendement dont le but est de supprimer les crédits de paiement consacrés aux radars pour les réaffecter à l’entretien des routes : victoire pour les conducteurs !

C’est grâce à la mobilisation des membres et sympathisants de la Ligue de Défense des Conducteurs, qui ont envoyé la pétition "Stop aux radars" à leurs sénateurs, que cet amendement, visant à supprimer ces dépenses inutiles pour les radars et inspiré par les exigences des conducteurs, a été déposé par le sénateur Alain Fouché ! La Ligue ne peut que se féliciter de cette action et soutient cet amendement.

Cet amendement sera débattu en séance publique le jeudi 28 novembre (à partir de 10h36) au Sénat, alors d'ici là, nous devons redoubler d'efforts pour bombarder les sénateurs de pétitions, pour qu'ils votent l'amendement Stop aux radars : si vous ne l'avez pas déjà fait, signez à votre tour la pétition "Stop aux radars" et passez le mot !