22/10/2019

Dans le Projet de loi de finances pour 2020, le Gouvernement a choisi d’allouer près de 200 millions d’euros au programme d’entretien et de déploiement des radars, alors même que les radars ont révélé leur inefficacité. C’est grotesque de persister dans la voie du tout répressif ! Les conducteurs se sont donc mobilisés et leurs actions commencent à faire réagir les députés !

 

 

 

200 millions pour des radars inefficaces : hallucinant…

Alors que la Ligue de Défense des Conducteurs a démontré l’inefficacité des radars, le Gouvernement, dans son Projet de loi de finances pour 2020, veut encore allouer une somme astronomique pour l’entretien et le déploiement des radars : 190 millions… Aberrant !

Mais la Ligue de Défense des Conducteurs entend bien œuvrer courageusement pour une autre approche de la sécurité routière.

Et la mobilisation porte ses fruits !

 

L’action des conducteurs fait réagir les députés !

L’action des conducteurs fonctionne : les députés reçoivent actuellement des carte-pétitions par milliers, les incitant à s'opposer à cette nouvelle dépense dans les radars, et à ouvrir le débat sur l’inefficacité des radars. Face à ces sollicitations massives, et suivant une réflexion de la Ligue de Défense des Conducteurs, le député de la Loire, Dino Cinieri (ainsi que 35 députés cosignataires) a déposé un amendement au Projet de loi de finances pour 2020. Le texte stipule la suppression des crédits de paiement alloués au programme d’entretien et de déploiement des radars et leurs réaffectations « à l'équipement des collectivités territoriales pour l'amélioration des transports en commun, de la sécurité et de la circulation routière ».

Nous devons rester mobilisés pour convaincre les députés de voter cet amendement, et plus largement, pour faire obstacle à la politique du tout répressif du Gouvernement, basée sur les radars.

Interpellés en octobre 2019 par les conducteurs (par carte-pétition et par e-mail), dans le cadre d'une campagne organisée par la Ligue de Défense des Conducteurs, les députés ont pris position. Voici les réponses qu'ils ont adressées à l'association.

 

Réponses des députés

En cliquant sur le nom d'un député, vous pouvez lire sa réponse aux pétitions envoyées par les conducteurs (cette liste est évolutive : les réponses sont publiées au fur et à mesure de leur réception par l'association).

Pierre Cordier, député des Ardennes (08)

Gérard Menuel, député de l’Aube (10)

Nicolas Démoulin, député de l’Hérault (34)

Ugo Bernalicis, député du Nord (59)

Franck Marlin, député de l’Essonne (91)

Lise Magnier, députée de la Marne (51)

Jean-Louis Thiérot, député de la Seine-et-Marne (77)

Pierre Morel-À-L'Huissier, député de la Lozère (48)

Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme (26)

Valérie Beauvais, députée de la Marne (51)

Julien Dive, député de l'Aisne (02)

Jean-Claude Bouchet, député de Vaucluse (84)

Sabine Thillaye, députée d'Indre et Loire (37)

François Jolivet, député de l'Indre (36)

Patrice Perrot, député de la Nièvre (58)

Philippe Huppé, député de l'Hérault (34)

Claude de Ganay, député du Loiret (45)

Thomas Mesnier, député de Charente (16)

Matthieu Orphelin, député de Maine-et-Loire (49)

Loïc Prud'homme, député de la Gironde (33)

Emmanuelle Ménard, députée de l'Hérault (34)

Sereine Mauborgne, députée du Var (83)

 

Des députés ont même souhaité solliciter directement le Gouvernement par l'intermédiaire de questions écrites :

Alain Bruneel, député du Nord (59)

Christophe Naegelen, député des Vosges (88)

 

En réponse aux conducteurs, les députés suivants sont les cosignataires de l’amendement déposé au Projet de loi de finances pour 2020 afin de supprimer le budget alloué aux radars :

Dino Cinieri, député de la Loire (42)

Thibault Bazin, député de Meurthe-et-Moselle (54)

Marie-Christine Dalloz, députée du Jura (39)

Marc Le fur, député des Côtes-d'Armor (22)

Gilles Lurton, député d’Ille-et-Vilaine (35)

Jérôme Nury, députée de l'Orne (61)

Charles de la Verpillière, député de l'Ain (01)

Nathalie Bassire, députée de la Réunion (974)

Bernard Perrut, député du Rhône (69)

Jean-Claude Bouchet, député du Vaucluse (84)

Olivier Dassault, député de l'Oise (60)

Emilie Bonnivard, députée de la Savoie (73)

Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme (26)

Jean-Jacques Ferrara, député de Corse-du-Sud (2A)

Véronique Louwagie, députée de l'Orne (61)

Didier Quentin, député de la Charente-Maritime (17)

Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône (13)

Franck Marlin, député de l'Essonne (91)

Maxime Minot, député de l'Oise (60)

Valérie Lacroute, députée de la Seine-et-Marne (77)

Arnaud Viala, député de l'Aveyron (12)

Geneviève Lévy, députée du Var (83)

Philippe Gosselin, député de la Manche (50)

Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin (67)

Josiane Corneloup, députée de Saône-et-Loire (71)

Olivier Marleix, député d'Eure-et-Loir (28)

Jean-Yves Bony, député du Cantal (15)

Jean-Carles Grelier, député de la Sarthe (72)

Michèle Tabarot, députée des Alpes-Maritimes (06)

Jean-Louis Masson, député du Var (83)

Fabrice Brun, député de l'Ardèche (07)

Sébastien Leclerc, député du Calvados (14)

Jean-Marie Sermier, député du Jura (39)

Jean-Louis Thiérot, député de la Seine-et-Marne (77)

Pierre Cordier, député des Ardennes (08)

Frédéric Reiss, député du Bas-Rhin (67)