06/05/2014

Bernard Beauzamy est mathématicien et président directeur général de la Société de Calcul Mathématique. Il démontre, dans une analyse réalisée à la demande de la Ligue de Défense des Conducteurs que les études reliant la vitesse et la mortalité utilisées par la Sécurité Routière n’ont aucun fondement scientifique.

Selon Bernard Beauzamy, les études sur la mortalité routière occultent de nombreux paramètres tels que les capacités techniques et les infrastructures, et se contentent de relier vitesse et mortalité. « C'est une formule qui a été faite de manière complètement empirique, jamais validée, et qui n'a aucun fondement scientifique », affirme-t-il.

Pour lui, les pouvoirs publics ont en fait basculé du côté du dogme : « vous êtes en présence de gens qui sont doctrinaires et qui ont décidé que l'automobile était un danger pour la civilisation ».

Retrouvez l’intervention de Bernard Beauzamy lors du colloque organisé le 22 avril dernier au Sénat par la Ligue de Défense des Conducteurs sur le thème « Vitesse : stop aux idées reçues – Pour une nouvelle approche de la sécurité routière » :