05/03/2018

Majoritairement opposés à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, une partie des sénateurs a constitué un groupe de travail sur la Sécurité routière, visant à évaluer l'impact de la mesure, et a demandé au gouvernement de suspendre sa décision dans l’attente de leurs conclusions. C'est dans ce cadre que la Ligue de Défense des Conducteurs sera auditionnée par les sénateurs le 6 mars prochain : l'occasion de leur exposer tous les motifs de la profonde opposition de l'association, et d'une majorité de conducteurs en France, à cette mesure absurde.

Créé par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable et par la commission des lois constitutionnelles, le groupe de travail mené par le sénateur Michel Raison se donne pour objectif d’évaluer, d'ici fin avril, l’impact de la limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire.

Forte de plus de 2, 1 millions de signatures à sa pétition "Non à la baisse des limitations de vitesse" et de nombreuses analyses concernant cet abaissement de la vitesse sur le réseau secondaire, qu'elle combat vigoureusement depuis plusieurs années déjà, la Ligue de Défense des Conducteurs sera auditionnée le mardi 6 mars prochain par les sénateurs, dans le cadre de ce groupe de travail.

L'occasion de leur exprimer les nombreuses raisons pour lesquelles il est inutile et même contre-productif d'abaisser la vitesse à 80 km/h, à commencer par :

-un impact nul sur la pollution ;

-pas d'impact sur la mortalité routière, et même des risques en plus pour les conducteurs ;

-une forte hausse à prévoir du nombre de flashs des radars ;

-un lourd coût économique et social... ;

Face aux sénateurs, représentants des territoires notamment ruraux, cette audition sera aussi pour l'association l'occasion de porter la colère de ses membres. « L’engouement pour les manifestations communes de motards et d’automobilistes auxquelles nous nous associons dans de nombreux départements témoigne de leur profond mécontentement, notamment en milieu rural », souligne Pierre-Olivier Cavey, directeur des études et des campagnes de la Ligue de Défense des Conducteurs. « Rappelons que la route est un élément clé de l’aménagement du territoire ! ». Le débat portera également sur les solutions alternatives qui, plutôt qu'une pénalisation supplémentaire et inutile de l'ensemble des conducteurs, pourraient concourir réellement à améliorer la sécurité de tous sur les routes.

Pour retrouver notre contribution au débat du Sénat sur le 80 km/h, cliquez ici.

 

Contact :
Ligue de Défense des Conducteurs
01.43.95.40.20 / 07.89.42.27.19
Pierre-Olivier Cavey
Directeur des études et des campagnes
servicepresse@liguedesconducteurs.org
http://www.liguedesconducteurs.org
http://www.activroute.org/