26/03/2014

Le Conseil National Sécurité Routière (CNSR) ne recule plus devant rien pour mettre à mal les conducteurs et l'automobile. Sa dernière proposition de réduire la vitesse à 80 km/h sur l'ensemble du réseau routier secondaire en est la preuve flagrante.

Malgré la forte mobilisation des conducteurs contre cette mesure absurde, le CNSR continue son acharnement contre les conducteurs. Censé être un organe de réflexion largement ouvert aux usagers de la route, n'entre cependant pas qui veut au CNSR. Sans doute par crainte d'entendre trop de voix discordantes, la Ligue de Défense des Conducteurs (LDC) s'en est fait refuser l'accès. Etonnant, pour une association qui a réussi a rassemblé plus d'1,5 million de signatures contre l'abaissement des limitations de vitesse ! Le Président de la commission vitesse n'a même pas donné suite à la demande d'audition de la LDC pour présenter les conclusions d'un mathématicien émérite et reconnu, portant sur les études liant vitesse et mortalité.

« Ce n'est pas une surprise » affirme Christiane BAYARD, Secrétaire Générale de la Ligue de Défense des Conducteurs, «  le CNSR est principalement composé d'ardents défenseurs du système répressif et n'est qu'une simple marionnette face à des décisions qui lui sont imposées par le gouvernement. Sa composition le montre d'ailleurs très clairement ».

La Ligue de Défense des Conducteurs dénonce également le manque d'impartialité et de sérieux du « comité des experts » du CNRS qui s'est appuyé sur des études douteuses pour démontrer que diminuer la vitesse ferait diminuer la mortalité routière, et qui balaye par ailleurs avec désinvolture les études d'économistes renommés prévoyant une perte de près de 40 milliards d'euros pour les finances de notre pays en cas d'abaissement de la vitesse.

Pour Christiane BAYARD, « plus personne n'est dupe : le même jour sont annoncés à la fois une proposition d'abaisser la vitesse, et le déploiement massif des radars embarqués. L'objectif est clair : il s'agit de faire rentrer massivement de l'argent dans les caisses de l'Etat, mais certainement pas de faire évoluer sainement la politique de sécurité routière ».


La Ligue de Défense des Conducteurs appelle à revoir entièrement le fonctionnement et le mode de désignation des membres du CNSR. Elle demande au gouvernement de stopper cette surenchère répressive et dispendieuse. Forte d'une pétition historique de plus d'un million et demi de signatures contre l'abaissement des limitations de vitesse, elle annonce d'ores et déjà l'organisation d'une riposte d'envergure.

f

Information / Contact:
    

Ligue de Défense des Conducteurs
    

Service Presse : MAKOWSKI RP
     

Christiane Bayard – Secrétaire Générale

Tel. 01.40.01.06.51 / 06.11.29.47.69

www.liguedesconducteurs.org
    

Claude Makowski

Tel. 06.89.505.032

e-mail : makowski.claude@orange.fr