02/01/2018

Le gouvernement veut imposer la généralisation de la limitation de vitesse à 80 km/h sur l’essentiel du réseau routier secondaire lors du prochain Conseil national de la sécurité routière, le 18 janvier prochain. Face à cette mesure sans fondement, qui n'aura pour seule conséquence qu'une hausse massive des PV et retraits de points, plus de 2 millions de signatures de conducteurs ont déjà été réunies pour faire barrage à ce projet. La Ligue de Défense des Conducteurs appelle donc les autorités à prendre en compte cette mobilisation d'une ampleur exceptionnelle et à renoncer à cette mesure purement dogmatique.

C'est une mobilisation d'une ampleur rarement vue en France : 2.056.027 conducteurs ont déjà signé la pétition « Non à la baisse des limitations de vitesse » portée par la Ligue de Défense des Conducteurs.

Et chaque jour, de nouvelles signatures viennent encore s’ajouter à ce véritable raz-de-marée de mobilisation, qui traduit l’intensité de la colère des conducteurs face à une mesure imposée par le gouvernement malgré l’absence de réelle étude d’impact sur d’éventuels bénéfices en matière de sécurité routière, et dont la seule conséquence sera une hausse sans précédent des PV dressés aux conducteurs roulant à 86 ou 87 km/h.

« Le gouvernement veut passer en force, malgré le message que lui adressent ces millions de conducteurs : ce mépris est intolérable ! », s’indigne Pierre-Olivier Cavey, directeur des études et des campagnes de la Ligue de Défense des Conducteurs.

Cette mesure absurde et dogmatique ne permettra en rien d’améliorer la sécurité des conducteurs. Au contraire : les poids lourds et les conducteurs novices continueront de rouler à 80 km/h, rendant les dépassements plus difficiles et dangereux.

Rien ne permet de justifier une telle mesure générale d'abaissement de la vitesse sur le réseau secondaire : face à la colère de plus de deux millions de conducteurs responsables, la Ligue de Défense des Conducteurs appelle donc le gouvernement à prendre en considération cette mobilisation historique et à renoncer à son projet aberrant d'abaissement de la vitesse.

Les conducteurs responsables sont bien évidemment favorables à une amélioration de la sécurité routière, mais militent justement pour, qu'au lieu de mesures dogmatiques, le gouvernement mette en place de réelles solutions permettant de sauver des vies sur les routes, telles que de la prévention et de la répression ciblée sur les comportements à risque, et surtout, que l'Etat remplisse son rôle, en commençant par entretenir les routes et aménager les endroits notoirement dangereux.

Contact :

Ligue de Défense des Conducteurs

01.43.95.40.20 / 07 89 42 27 19

Pierre-Olivier Cavey

Directeur des études et des campagnes

servicepresse@liguedesconducteurs.org

http://www.liguedesconducteurs.org

http://www.activroute.org/