05/05/2020

A quelques semaines de ce qui devait être la fin de l'expérimentation du 80 km/h, la Ligue de Défense des Conducteurs poursuit le combat sur tous les terrains, à commencer par celui de la contre-information, pour ne pas laisser le champ libre aux ayatollahs anti-vitesse une fois la situation revenue à la normale. A vous de participer à ce combat, en aidant l'association à diffuser ces vérités méconnues sur le 80 km/h !

2020Stop80avec fond

Face aux acharnés anti-vitesse, qui profitent de la situation actuelle pour conseiller au gouvernement de maintenir l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sine die, la Ligue de Défense des Conducteurs poursuit, plus que jamais, son travail de contre-information, en diffusant massivement ces vérités irréfutables sur le 80 km/h, que nos dirigeants aimeraient pouvoir cacher aux Français :

     - L'abaissement à 80 km/h est un échec patent : alors qu'on nous promettait 400 vies sauvées avec cet abaissement ridicule, le résultat en 2019 est de 5 tués de plus à déplorer !

C'était LA grande promesse du gouvernement : il allait sauver "au moins 400 vies par an" en abaissant la limitation à 80 km/h. Résultat : après  un an complet à 80, le bilan est plus que déplorable : non seulement aucune vie n'a été sauvée, mais on déplore même 5 morts en plus par rapport à l'année précédente.

   - En plus d'être inutile, l'abaissement à 80 km/h, contrairement à ce que prétend le gouvernement, pourrait bien mettre vous mettre en danger sur les routes !

La vitesse moyenne naturelle, c'est la vitesse à laquelle la majorité des conducteurs rouleraient s'il n'y avait pas de signalisation, en s'adaptant aux circonstances : route, météo, trafic, etc. Or, des études montrent que la mortalité routière ne baisse que si la vitesse se rapproche de cette vitesse moyenne naturelle, et non si elle s'en éloigne, à la baisse ou à la hausse !

En écartant les conducteurs de la vitesse moyenne naturelle sur le réseau secondaire, qu'on peut estimer entre 90 et 100 km/h, le 80 km/h multiplie les risques de dépassement et de collision,  et nuit donc à la sécurité sur les routes.

     - Abaisser systématiquement les limitations de vitesse, sans tenir compte de l'amélioration des voitures, est une aberration.

Alors que les vitesses ne cessent d'être abaissées, les voitures ont fait d'immenses progrès en termes de confort de conduite, de tenue de route, de prévention des accidents et de diminution des impacts en cas de choc.

     - Abaisser la vitesse est nuisible à l'économie.

Diminution des distances moyennes parcourues, temps de livraison plus longs… selon les études de plusieurs économistes reconnus comme Rémy Prud'homme, ancien directeur adjoint de l'OCDE, le coût économique engendré par une baisse des limitations de vitesse en France s’élève à 39,5 milliards d’euros par an, soit presque deux points de PIB.

En ces temps où il va être crucial de relancer l'économie du pays au plus vite, il est urgent de mettre un terme à cet abaissement aberrant à tout point de vue !

     - Bonne nouvelle : abaisser les vitesses n'est pas un processus inéluctable !

Après des premières réglementations de la vitesse dès 1899, les limitations de vitesse seront abolies en 1922, laissant à chaque conducteur le soin d'adapter sa vitesse en fonction des circonstances. Elles ne seront rétablies qu'en 1974 !

Alors, avec votre aide, nous devons impérativement continuer à diffuser toutes ces vérités sur le 80 km/h, pour obtenir son retrait !

C'est en diffusant toutes ces informations, que notre Doléance anti-80 km/h à Emmanuel Macron a déjà recueilli plus de 218 000 signatures. Si vous ne l'avez pas déjà signée, cliquez sur ce lien pour y accéder, et diffusez-la autour de vous pour augmenter encore le nombre de signatures :

https://mobilisezvous.liguedesconducteurs.org/doleance-anti-80-kmh/

Continuons et amplifions la mobilisation pour obtenir l'indispensable retrait du 80 km/h !