28/08/2020

Le gouvernement veut abaisser l'ensemble des villes du pays à 30 km/h. Et pour cela, un simple décret suffirait... Pour l'instant, le projet est encore en suspens : nous devons impérativement faire barrage, et tuer cette mesure délirante dans l'œuf pendant qu'il est encore temps !

non villes a 30

Imaginez : du jour au lendemain, l'ensemble des villes du pays (et pas seulement les hyper-centres, y compris les zones commerciales et grands boulevards de périphérie) avec une vitesse abaissée à 30 km/h : ce scénario est en passe de devenir réalité !

Au cœur de l'été, en toute discrétion, la ministre de l'Ecologie a annoncé que parmi les propositions retenues par le gouvernement suite à la "Convention citoyenne pour le climat", mascarade de démocratie citoyenne pour laquelle les 150 participants (sans aucune expertise sur le sujet), ont reçu des semaines durant, un lavage de cerveau en règle, figurait la proposition d'abaisser la vitesse à 30 km/h pour l'ensemble des villes du pays.

Oui, vous avez bien lu : 30 km/h, pour l'intégralité des villes de France, alors que, jusqu'à maintenant, seuls les maires pouvaient décider localement d'abaisser la vitesse dans la ville entière, et seuls les élus autophobes avaient franchi le pas !

Et la mesure, apparemment, séduit beaucoup le gouvernement notamment pour sa facilité de mise en œuvre : un simple décret suffit. En clair : la mesure peut passer, du jour au lendemain, sans la moindre concertation ni possibilité de recours...

Pour l'heure, après les premières annonces distillées dans la presse pour "tester" la réaction du grand public, le dossier est toujours sur le bureau de la ministre et devrait revenir au sommet de la pile d'ici la fin de l'année... autant dire que sans réaction immédiate et massive de notre part, ils n'hésiteront pas une seconde...

Alors, c'est le moment ou jamais de nous mobiliser, pour tuer dans l'œuf ce projet totalement aberrant et anti-démocratique !

Nos 2 victoires contre les mesures autophobes du gouvernement

Vous le savez : lorsque les conducteurs se mobilisent, nous pouvons obtenir gain de cause et faire barrage, efficacement, aux projets autophobes du gouvernement.

Rappelez-vous : en plein confinement, nous avions réussi une première fois à déjouer sa tentative d'étendre en catimini les "ZFE", Zones à Faibles Emissions", autrement dit des zones de restrictions drastiques de circulation, visant à bannir la plupart des véhicules en ville, y compris les plus récents.

Pour faire adopter ni vu ni connu son projet intolérable, le gouvernement avait lancé, dans la plus grande discrétion, une "consultation publique".

Première victoire : grâce à votre action rapide et efficace, ce sont, à la clôture de la consultation, pas moins de 9 700 commentaires qui avaient été déposés sur la page du gouvernement (contre moins de 400 avant que notre association lance l'offensive), de quoi montrer que les conducteurs refusent clairement ces restrictions de circulation injustes et dogmatiques.

Mais, immédiatement, 2e round : visiblement mécontent des résultats de la consultation, le gouvernement, au mépris complet de la démocratie, prolonge la consultation !

Immédiatement, nous relançons la mobilisation, et le résultat ne se fait pas attendre : de 9 700 commentaires, la consultation passe à un peu moins de 17 000 commentaires à la clôture de cette nouvelle consultation : pas de doute, ces commentaires sont bien ceux des membres de la Ligue de Défense des Conducteurs, et la réponse à la mesure scandaleuse du gouvernement est bien un NON massif et ferme !

Contre la généralisation du 30 km/h en ville, la mobilisation s'organise !

Notre force, c'est notre nombre, au sein d'une action coordonnée. Et ce bras de fer, gagné à deux reprises, en est une éclatante illustration.

Alors, encore une fois, face au projet purement dogmatique d'imposer l'abaissement à 30 km/h dans l'ensemble des villes de France, nous devons nous mobiliser, ensemble !

L'équipe est sur le pont, pour organiser la résistance, et nous avons d'ores et déjà relancé notre pétition  "Non à la généralisation du 30 km/h en ville", qui avait déjà permis, par le passé,  de déjouer les projets autophobes de nos dirigeants. Si ce n'est pas déjà fait, signez-la, et partagez autour de vous le lien vers la pétition :

 http://mobilisezvous.liguedesconducteurs.org/non-aux-villes-a-30/

Merci !