18/03/2013


Le Conseil national de la sécurité routière a de nouveau sévi ! Cette fois-ci c'est aux limitations de vitesse qu'il s'attaque. Son idée : baisser les limitations de 10km/h sur les autoroutes et les nationales ! Trop c'est trop ! Heureusement des voix s'élèvent pour dénoncer cette idée absurde comme celle du Député Franck MARLIN.


Relancé en novembre 2012, le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) fait une fois de plus parler de lui ! Après avoir demandé l'obligation des éthylotests dans les voitures et avoir perdu ce combat face à notre mobilisation, le CNSR s'attaque une fois de plus aux conducteurs.


Diminuer de 10km/h la vitesse autorisée sur les routes : telles est la proposition du CNSR. Pour justifier son existence, le CNSR n'hésite plus à restreindre un peu plus les libertés des usagers de la route.


A quand une limitation à 90km/h sur les autoroutes ? Ces idées illustrent bien « l'autophobie » de chacun des membres de ce conseil où toute idée est bonne à prendre lorsqu'il s'agit de dissuader les conducteurs de prendre la route.


Le rapport entre la vitesse et le nombre de morts sur les routes n'a jamais été démontré ! Les statistiques officielles de l'Observatoire Nationale Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) tendent même à prouver le contraire : entre 1998 et 2002, le nombre de décès sur les routes a diminué de 15 % (de 9 019 décès en 1998, on est passé à 7 742 décès en 2002). Pendant cette période, la vitesse moyenne de circulation a pourtant augmenté sur tous les types de réseaux : autoroutes, routes nationales et réseaux urbains !


De plus, en 2003, alors que le nombre de tués sur les routes a baissé de 26 %, de façon « historique » juste avant l'implantation des premiers radars, la vitesse de circulation est restée stable cette année là.


Sur une autoroute, un accident qui intervient à 120 km/h ou à 130km/h aura les mêmes conséquences ! Plutôt que de prôner une conduite responsable, le CNSR veut faire passer une fois de plus les automobilistes pour des fous du voulant ! Cette proposition insoutenable pour les automobilistes dissimule bien le spectre du radar qui, avec de telles limitations, engrangera davantage d'argent venu tout droit de la poche des conducteurs !


La ligue de Défenses des Conducteurs salue la mobilisation de certains députés, comme Franck MARLIN, qui s'élèvent avec force contre cette dérive ! «On voit bien quel est le réel objectif recherché : faire payer toujours et encore plus les usagers de la route ! » dénonce le député dans son communiqué.


Cette initiative démontre que notre travail de sensibilisation auprès des élus fonctionne ! Ces propositions du CNSR montrent bien que ce comité Théodule, composé de membres majoritairement « autophobes » n'a aucune crédibilité et se révèle véritablement dangereux pour la liberté des conducteurs.

Le communiqué de presse du député Franc MARLIN