28/08/2020

Alors qu'au Japon et au Royaume-Uni, des expérimentations menées honnêtement montrent que relever la vitesse n'augmente pas les accidents, le gouvernement français s'entête dans son dogme anti-vitesse absurde. Son dernier coup de tête aberrant : abaisser la vitesse à 110 km/h sur autoroute. Car ne nous leurrons pas : si le gouvernement a fait mine, pour l'instant, de renoncer à ce projet, ce n'est que pour mieux nous l'imposer en temps voulu, après avoir mené une propagande anti-vitesse acharnée pour mieux faire accepter la mesure à des Français résignés !

Autoroute a11 credit Clicgauche

Non, abaisser les vitesses n'améliore pas mathématiquement la sécurité sur les routes ! Contrairement à ce qu'essaient de faire croire à toute force les ayatollahs anti-vitesse français qui, après l'abaissement à 80 km/h sur route, se verraient bien maintenant imposer le 110 km/h sur autoroute....

La preuve : lorsque des expérimentations réellement impartiales, scientifiques et transparentes sont menées, celles-ci donnent - étonnamment...-  des résultats bien différents de l'expérimentation bidonnée de la France sur l'abaissement à 80 km/h.

Ainsi, une expérimentation de relèvement de la vitesse menée depuis 2017 au Japon sur des portions d'autoroute a montré que celle-ci n'entraînait aucune hausse de l'accidentalité, et a conduit à généraliser ce relèvement de la vitesse à 120 km/h.

De même, au Royaume-Uni, des expérimentations de relèvement de la vitesse sur des zones de travaux, menées sur 8 portions du réseau, ont montré que la hausse de la vitesse ne générait pas d'accident en plus, et ont conduit là aussi à généraliser la hausse expérimentée.

Vitesses relevées : pas d'accident en plus, un réel gain de temps

Le gain de temps pour les usagers a lui aussi été mesuré pendant ces expérimentations au Royaume-Uni : ils gagnent entre 8 et 14 % de temps sur leur trajet !

Ces résultats, au final, n'ont rien de surprenant : ils viennent corroborer les résultats d'études déjà menées auparavant aux Etats-Unis, montrant plus on se rapproche de la vitesse "naturelle", c'est-à-dire la vitesse qu'un conducteur va adopter instinctivement, sans panneaux de limitation, en tenant compte uniquement du contexte, moins le risque d'accident est élevé.

Bien loin de ces mesures de bon sens faisant suite à des expérimentations réellement objectives, en France, après avoir fait mine, pour le moment, de renoncer à sa mesure absurde d'abaissement de la vitesse à 110 km/h sur autoroute, le gouvernement et les ayatollahs anti-vitesse qui le conseillent sont d'ores et déjà en train de fourbir leurs armes. Leur objectif : enclencher une campagne de propagande massive anti-vitesse, pour retourner l'opinion publique et finir par nous imposer leur abaissement ridicule à 110 km/h.

Cet abaissement purement dogmatique n'aura pour seul effet que de détourner les conducteurs du réseau autoroutier, pourtant de loin le plus sûr de France, et de faire exploser le nombre de PV, pour un hypothétique gain des plus minimes en matière de rejet de CO2 – l'ensemble de la circulation sur autoroute ne représente que 2 % des émissions de gaz à effet de serre en France !*

C'est grâce à la ténacité et à la mobilisation de personnes telles que vous que nous avons toujours pu, année après année, repousser ce projet d'abaissement à 110 km/h sur autoroute.

Alors, nous devons continuer le combat, ensemble, pour démolir la propagande anti-vitesse du gouvernement et l'empêcher d'imposer, à terme, cette mesure absurde !

*Calcul réalisé sur la base des données suivantes : en France, la circulation sur autoroute représente 13 % des kilomètres parcourus chaque année et l'automobile est donnée pour responsable de 15 % des émissions de gaz à effet de serre.