Ces nouveaux modèles de radars sont en plein déploiement – 105 seront installés sur nos routes d'ici la fin de l'année. Et ils s'avèrent encore plus redoutables que prévu.
 
Les radars-tronçon, ce sont ces nouveaux types de radars capables d'enregistrer votre vitesse moyenne sur une portion entière de route. 
 
On dit "vitesse moyenne", mais en réalité il faudra s'obliger à rester strictement en-dessous de la vitesse maximale autorisée. Comment savoir, en effet, au cas où on a dépassé un peu, pendant combien de temps il faut rouler moins vite pour que la moyenne n'excède pas le maximum autorisé ? Impossible !
 
Du coup, par prudence, il faudra toujours rouler en-dessous pendant tout le tronçon. Et en plus, suite à une toute récente "ré-homologation", la longueur de la portion concernée peut maintenant aller jusqu'à 30 km !
 
Imaginez-vous, par exemple, sur une autoroute limitée à 130 km/h. Entre le point d'entrée dans la zone surveillée et le point de sortie, il vous faudra rester le nez collé au compteur de vitesse... pendant un quart d'heure !
 
Et sur une route nationale limitée à 90 km/h, c'est pendant 20 minutes que vous devrez veiller à ne pas dépasser, ne serait-ce qu'une seule seconde, la vitesse règlementaire.
 
Sinon, la sanction tombe. Automatiquement.
 
Vous n'en saurez rien sur le coup bien sûr, car ces radars ne "flashent" pas – ils fonctionnent par laser. Vous recevrez simplement l'amende dans votre boîte aux lettres quelques semaines plus tard.
 
La mission des autorités ici est claire : vous faire conduire comme un robot, peu importe que la cause principale de mortalité sur les autoroutes soit l'endormissement ! Et qui peut croire qu'il s'agit là de sécurité routière?...