19/02/2016

30 174 conducteurs ont répondu au questionnaire pour élaborer la Feuille de route 2016 de la Ligue de Défense des Conducteurs.

 

Un grand merci à tous ceux qui ont pris le temps de répondre à notre questionnaire. Car c'est en concentrant nos forces sur des actions décidées en commun, que nous pouvons lutter efficacement pour stopper la répression intolérable que nous subissons au quotidien.

NON à l’industrie du PV qui nous transforme en gibier de radars ! NON au discours bidon sur la vitesse qui serait responsable de tous les problèmes de la route ! Et OUI à l’entretien des routes qui évite des accidents… Voilà quelles sont, pour chacun des chapitres de notre Feuille de route, les priorités majoritairement désignées par les membres de l'association :

La répression délirante contre les conducteurs

S'opposer à la prolifération de radars toujours plus sophistiqués ainsi qu'au flicage des conducteurs par des drones et autres technologies punitives.

96 %
Empêcher le développement du "PV à la volée", qui permet aux policiers de verbaliser le moindre écart de conduite (feu passé à l'orange, stop insuffisamment marqué…) sans même avoir à arrêter le conducteur. 94 %
Lutter contre les quotas de PV, symbole du dévoiement de la politique de sécurité routière à des fins fiscales, et qui sont toujours régulièrement imposés aux forces de l'ordre.

83 %

La chasse au conducteur et la liberté de circuler

Lutter contre tous les abaissements injustifiés de la vitesse qui se multiplient dans des agglomérations entières comme sur les grands axes, pour mieux nous piéger.

93 %

Supprimer les retraits de points pour les dépassements de vitesse inférieurs à 20 km/h (hors centre-ville).

81 %

Eviter qu'on nous impose les technologies de bridage des véhicules, qui visent à contrôler la vitesse à distance, ôtant toute liberté et toute responsabilité au conducteur.

77 %
Pour une refondation de la sécurité routière
*Pour une analyse sincère des causes réelles des accidents, pour mieux les prévenir
Arrêter de surestimer volontairement le facteur vitesse dans les causes des accidents et élaborer des outils statistiques clairs et honnêtes. 87 %
Continuer à lutter contre la propagande gouvernementale reliant vitesse et mortalité, socle de toute sa politique répressive. 86 %

* Pour une sécurité routière au service des conducteurs, et non plus contre eux

Exiger des pouvoirs publics qu'ils assument leurs responsabilités et cessent de réduire le budget consacré à l'entretien des routes. Celui-ci a diminué d'un quart entre 2009 et 2014, alors que les infrastructures routières sont en cause dans 40 % des accidents mortels.

90 %
Exiger la mise en place d'instances véritablement équilibrées et représentatives des conducteurs pour décider des politiques de sécurité routière. 75 %

Les outils pour mener le combat

Rallier des élus locaux et des députés, et constituer un groupe de parlementaires déterminés à faire avancer notre combat pour une refondation de la sécurité routière.

91 %
Financer des campagnes d'information dans la presse pour diffuser notre contre-information à un maximum de Français 79 %

Monter un réseau d'experts capables d'analyser de manière objective les causes réelles des accidents de la route.

78 %