20/11/2018

Un projet de loi visant à brouiller les signalements des automobilistes prévenant d’autres conducteurs de la présence d’un barrage de police, via leurs applications d’aide à la conduite, vient d’être soumis pour avis au Conseil d’Etat. Il sera présenté au mois de décembre au Conseil des ministres, révèle Le Parisien ce lundi. Si ce projet de loi est destiné à réduire les accidents, lutter contre le terrorisme et les trafics divers, les automobilistes grincent des dents. Et si on interdisait carrément les détecteurs de radars ? À vous de juger !

Pour lire la suite, cliquez ici