18/06/2018

Sitôt publié, sitôt attaqué devant la justice. Deux associations - la Ligue de défense des conducteurs et l'Automobile club des avocats - ont décidé de s'en prendre au décret publié ce dimanche et qui impose le 80 km/h sur une partie du réseau secondaire en remplacement du 90 km/h. Dès ce lundi, elles comptent saisir le Conseil d'État et déposer un recours en annulation de cette mesure qui doit s'appliquer le 1er juillet prochain.

Pour lire la suite, cliquez ici