02/10/2018

Outre l’explosion du nombre de flashs de radars déjà constatée, le passage à 80 km/h sur le réseau secondaire fait surtout entrer les conducteurs dans un système de sanctions disproportionné, avec un réel risque de pertes de points puis de permis en série et, derrière, de perte d’activité. Face à cette véritable casse sociale qui s’annonce, la Ligue de Défense des Conducteurs a lancé une grande campagne d’interpellation des députés. Certains se sont déjà saisis de ce problème crucial.

 

Pour lire la suite, cliquez ici