30/10/2019

A 80 km/H en voiture, les camions nous collent "au cul" pour nous impressionner à aller plus vite, lorsqu'ils ne nous dépassent pas, nous nous sentons menacés...A croire qu'ils sont exemptent de la répression des radars, car en aucun cas, les automobiles ne parviennent à ne pas rester derrière sans se trouver en infraction...l'automobiliste lamda est pris en otage et n'est plus en sécurité...les chauffeurs eux dans leur "chars" ne risquent pas leur vie. Les motos circulent en anarchie, indépendemment des vitesses autorisées, sans en pâtir le moins du monde...ce sont ces deux catégories les seigneurs de la route...à 51 km/h,"le pépé" se fait "alpaguer" et paie avec sa mince retraite...conséquence, il reste cloîtrer en attendant que les secours s'inquiètent de lui pour le sauver de "la jungle" désorganisée en dépit du bon sens par des technocrates extraterrestres.