01/10/2009

Je vis a Paris depuis 9 ans et y possede une voiture depuis environ 4 ans pour pouvoir me rendre sur mon lieu de travail, meme en cas de greve. Les greves d' il y a quelques annees m'avaient contraint de prendre un taxi le matin et le soir pendant un mois (cout pres de 900 euros) . Je fais environ 3000 a 4000 km par an avec mon vehicule personnel et n'ai jamais eu d'accident depuis 30 ans (j'ai 49 ans). J'utilise egalement une voiture de service pour aller voir mes clients. 

Il  y a deux ans et demi je me fais arreter pour portable au volant (je prevenais mon client d'un retard et ai reconnu le delit). Je perds deux points (le policier prend mon numero de telephone et me promet un possible arrangement!) . Il me soutire 300 euros en liquide mais mes points sont bien retires . Les femmes et les personnes agees sont des proies vulnerables pour les ripoux.  J'essaie de porter plainte mais j'en suis fermement dissuadee. 'Madame vous allee etre confrontee et ce sera votre parole contre la sienne, vous n'avez aucune preuve"

Il y un an place de l'opera a paris, en venant de bd des capucines et me dirigeant vers la chaussee d'antin, je m'engage au feu vert et attend dans le carrefour que les conducteurs en face passent. Puis je tourne a gauche. Le feu avait passe au rouge entre temps. Il est techniquement impossible de passer au fert a cet endroit sauf en pleine nuit. Je perds 4 points. Il me reste donc en principe (? ) 6 points.

Il y 6 mois a 8h du matin en me rendant au travail, nouvelle interpellation pour portable. Je me passais les mains dans les cheveux. Je conteste et leur propose de verifier le journal de mon portable pour qu'ils constatent  que je n'ai passe ni recu aucun appel. ILs refusent ("nous n'avons pas que ca a faire", ils etaient 3 ). Ils ne me verbalisent pas pour le portable car j'ai conteste tres fermement ( ils m'accusaient d'avoir telephone avec un telephone rouge, le mien est gris!)

Ils me verbalisent quand meme car je n'avais pas sur moi l'attestation d'assurance bien que le sticker de l'assurance etait bien appose sur le pare brise.  

En juillet 2009, nouvelle interpellation, "Madame vous n'avez pas passe le controle technique" . Je reponds que j'avais achete le vehicule d'occasion fin 2007 et que le vendeur m'avait assure avant la vente avoir fait le necessaire. Pas de verbalisation. Je fais le controle technique immediatement.  

Lundi dernier vers 19h30 je rentre de mon travail chez moi et me fais arreter bd de bercy  a paris 12 pour un feu orange .  Personne ne s'arretent jamais a ce feu pensant qu'il concerne seulement les conducteurs en face. Je suis retournee plusieurs fois sur les lieux depuis et m'arrete maintenant a ce feu en me faisant copieusement insultee par les automobilistes qui ne comprennent pas mon arret.   Je risque a nouveau 4 points.

Il me reste 2 points si mes calculs sont bons? C'est insupportable.  Comment vais je pouvoir aller chez mes clients,  aller voir ma vieille mere de 90 ans, dont je m'occupe  en alsace? Je vais m'inscrire tres vite a un stage.

 Mais pourquoi cet acharnement sur les travailleurs qui paient leurs impots sans rechigner. Je n'ai jamais eu de condamnation , je suis celibataire et lourdement taxee, je n'ai jamais touchee aucune aide sociale d'aucune sorte. En 25 ans de travail, je ne me suis arretee que 8 jours pour conge maladie. Je suis maintenant totalement terrorisee quand je roule dans paris, je vois des policiers partout. Et tres decue de nos gouvernants qui s'acharnent toujours sur la classe moyenne travailleuse et silencieuse.