18/10/2017

Bonjour, Suite à votre envoie au sujet de l'avis de contravention pour non désignation du conducteur, je me permets de témoigner. Mon époux est gérant non salarié d'une TPE de 3 salariés moi y comprise. Il a été victime de cette répression en mai au guidon de sa moto dont il est le seul à la conduire. A réception de l'avis de contravention, je me suis empresser de régler l'amende de 45€ par internet sur le site amendes.gouv.fr sans me soucier un instant que nous allions recevoir 3 mois après un autre avis pour non dénonciation du conducteur. Et quelle a été notre surprise en lisant le montant de 675€ amende forfaitaire, de 450€ si vous payer sous 15 jours et sinon cerise sur le gâteau 1875€ si vous ne payez pas dans les 45 jours. On savait que depuis le 1er janvier 2017, les entreprises devaient désigner la personne qui conduisait le véhicule de la société au moment de l'infraction pour qu'on lui retire des points mais on ne pensait pas qu'il fallait également désigner le représentant légal qui est lui même la personne morale. Pour nous cela semblait logique puisqu'il est la seule personne a pouvoir conduire cette moto. Une aberration de plus et un impôt supplémentaire qui tuera un peu plus les TPE/PME. Je croyais que la délation n'existait plus depuis 1945. L'Etat devrait regarder ailleurs pour récupérer un peu plus d'argent et laisser ceux qui font fonctionner la France. C'est effectivement tous ensembles que nous pourrons stopper ce scandale avec une vrai solidarité et arrêter d'être des moutons de panurge. Car de plus nous ignorons totalement où va cet argent si facilement gagner par l'Etat. Cette amende de 450€ représente 32% du SMIC à 1480.27€. Vous imaginer l'impact de cet impôt qui va finir par vider nos caisses et détruire nos petites entreprises. Même si vous pensez avoir fait votre démarche avec honnêteté, l'administration française vous rattrape et vous sanctionne sans ménagement comme si vous étiez un criminel... Condamnation : 3750 euros ! On accepte de payer l'amende de 45€ mais pas la délation... Nous sommes des millions de citoyens, usagers et nous sommes tous dans le collimateur de l'Etat pour manquement à la nouvelle contravention. Alors, s'il vous plait réveiller vos consciences, réagissons pendant qu'il en est encore temps et grâce a l'appui de la Ligue de Défense des Conducteurs, ensemble nous pourrons faire bouger les choses. Une bonne journée à toutes et à tous.