13/10/2020

Retraité, je suis conducteur bénévole pour une association qui transporte des personnes (souvent agées) pour leurs démarches médicales, administratives ou personnelles. Les personnes concernées n'ont pas de permis de conduire ou de véhicule ou ne sont plus en mesure de conduire. Cette association compense la quasi absence de transports dans cette zone semi-rurale. Depuis 2 mois, l'axe Beauvais-Rouen que nous empruntons tous les jours est parcouru par des véhicules-radars et le résultat ne s'est pas fait attendre : j'ai perdu deux fois un point pour quelques Km/h. Voilà qui encourage le bénévolat !