19/04/2017

J'ai reçu une amende pour un excès de vitesse de 4 KM/H au dessus de la vitesse autorisée. Cette contravention m'a été envoyée 2 mois après le " délit". Comme c'est une route que j'emprunte depuis 13 ans le matin e le soir pour me rendre à mon travail, j'ai payé les 130 € de consignation (qui correspondent déjà à l'amende majorée) pour avoir le " droit" de contester. Je trouvais assez étonnant que je puisse avoir été en excès sachant que c'est une route fréquentée aux heures de pointe et que le flash (radar embarqué)a été constaté sur le tronçon de route qui est limité sur un centaine de mètres à 50 et passe ensuite à 70.Pour avoir contesté, j'ai eu droit à une convocation à la gendarmerie. Le gendarme ayant pour mission de m'indiquer que ma demande était rejetée (j'expliquais dans mon courrier mon étonnement et dénonçait l'injustice du montant de l'amende pour un si petit dépassement le cas échéant), de me montrer la photo et de m'avertir que je risquais le montant maximum majoré de l'amende : à savoir 450 € ! Je n'ai pas eu de réponse à ma contestation en direct e je n'ai pas eu le droit d'avoir une copie de cette décision et pas de copie de la photo. Par rapport à cette dernière, j'ai mieux compris la raison du pourquoi. le contrôle a été réalisé un soir de vacances scolaires et on eut constater nettement que la route est déserte. Bref, aucune mise en péril de qui que ce soit et 30 m avant j'étais en infraction, 30 m après j'étais largement en dessous de la vitesse autorisée. Mais tout ceci est pour notre sécurité bien entendu. Qui plus est il ne faut pas contester.Payer la consignation ne dispense pas de payer l'amende forfaitaire maximum et ceci n'est pas indiqué. Tout est fait pour que la réponse de l'OMP dépasse largement le délai et soit envoyée à la gendarmerie. Je fais partie des membres de la ligue de défense des conducteurs et j'ai envoyé la pétition aux candidats à la présidentielle. Je ne me suis pas arrêtée là, j'ai envoyé un courriel individuel à chacun d'entre eux. ( E Macron, M Le Pen et F fillon) La seule à m'avoir répondu est M Le Pen qui envisage de réformer ce racket étatique et d'interdire tout simplement la privatisation des radars.