05/11/2020

J'ai parcouru un trajet aller-retour Bordeaux-Montpellier au début du mois d'octobre. J'ai voulu passer par de petites nationales et départementales, afin d’éviter le coût de l'autoroute. Quelle ne fut pas ma surprise, sur des routes désertiques et sinueuses comme au niveau des Cévennes, un alignement de radars tourelles avec des changements de limitation de vitesse fréquents [...]. Résultat : 3 PV pour des dépassements de vitesse allant de 3 à 7 km/h [...].