08/05/2020

Le 28 avril dernier, le Premier ministre Édouard Philippe précisait les conditions auxquelles la France sortirait, au compte-gouttes, du confinement. Alors que les opérateurs de transports en commun étaient sommés de mettre en œuvre de lourds aménagements afin d’accueillir dans les meilleures conditions possibles les voyageurs (voir notre article sur la RATP face à la crise du Covid), deux alternatives prenaient de l’importance. L’une d’elle, la voiture, faisant figure de revenante. En effet, ce transport individuel rend l’exposition au virus moins probable que dans les transports en commun. Un sondage commandé par la Ligue de défense des conducteurs note en effet que 78 % des sondés craignaient les transports collectifs, alors que 55 % d’entre eux plébiscitaient la voiture comme moyen de transport le plus sûr.

Pour lire la suite, cliquez ici.