20/02/2020

Grande spécialiste du "y a qu'à-faut qu'on" en matière de circulation en ville, l'actuelle maire de Paris promet, si elle est réélue, de supprimer 60 000 places de stationnement. Son objectif, à terme, est d'éradiquer l'automobile des rues de la capitale, mais en attendant, elle suggère aux conducteurs d'aller se garer dans les parkings souterrains, actuellement sous-exploités. Sauf que le problème est plus compliqué que cela, comme le souligne cet article paru dans Challenges, qui a sollicité la Ligue de Défense des Conducteurs pour l'occasion.

Pour lire la suite, cliquez ici.