Retrait du 80 : le point sur les 42 départements repassés à 90 km/h

Avec le tout récent engagement du Puy-de-Dôme à repasser à 90 km/h d'ici à la fin 2022, il y aura bientôt plus de départements en faveur du rehaussement de la vitesse sur leur réseau départemental que de départements encore figés à 80 km/h. La route est longue mais il ne se passe plus un mois sans qu’une annonce officielle ne vienne enrichir la liste de ceux qui doutent de voir cette mesure améliorer la sécurité routière. La Ligue de Défense des Conducteurs se réjouit de voir ces 42 départements (bientôt 43 avec le Puy-de-Dôme) revenir à 90 km/h… malgré tous les efforts du gouvernement pour les en dissuader. De notre côté, il reste un seul mot d’ordre : le retrait intégral et définitif du 80 !

Dernière mise à jour : 5 avril 2022

La promulgation de la loi LOM (loi d’orientation des mobilités), fin décembre 2019, autorise les départements à relever à 90 km/h la limitation de vitesse sur les tronçons passés à 80 km/h le 1er juillet 2018. Cependant les recommandations du Conseil national de la sécurité routière sont si draconiennes* que de nombreux présidents de département ont préféré renoncer. Mais les rangs de ceux qui se prononcent pour un retour à 90 km/h s’étoffent… La Ligue de Défense des Conducteurs réalise des comptages réguliers de ces départements opiniâtres, qui ont d’ores et déjà évalué le kilométrage précis des routes concernées. Même si celui-ci ne représente que 4 % des 900 000 kilomètres qui étaient limités autrefois à 90 km/h, notre association salue ici leur effort et encourage tous ceux qui hésitent encore, tout en amplifiant la mobilisation pour obtenir un véritable retrait du 80 km/h.

Voici la liste des 35 941 kilomètres de routes qui reviennent à 90 km/h dans 42 départements désormais à égalité… avec les 40 départements figés à 80 : 

90 vs 80 27 12 2021 JPG

Dernière mise à jour (05/04/2022) : Alors que l'Isère repasse 165 kilomètres de ses routes à 90 km/h, l'Hérault a été à deux doigts de voir sa décision (350 km de routes à 90) annulée par le tribunal administratif de Montpellier et de se voir contraint de repasser à 80 km/h partout sur ses routes à compter du 1er juin 2022. Heureusement, le département a anticipé cette décision en reformulant les arrêtés initiaux qui posaient problème. Résultat, le 90 est maintenu !

À ce jour, de nombreux départements ne se sont pas encore officiellement prononcés pour ou contre le retour à 90 km/h et n'apparaissent donc pas dans le tableau ci-dessus (Drôme, Gironde, Essonne, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Vendée…).

*Rappel : les tronçons proposés devraient avoir une longueur de plus de 10 km, sans intersection, sans arrêts de transport en commun ou traversée de hameaux ni circulation d'engins agricoles ; des séparateurs centraux devraient être installés sur ces tronçons ; des « zones de récupération » de 2 m de large ainsi que des « zones de sécurité » de 4 m de large devraient être aménagés ; un système de contrôle automatisé devrait être mis en œuvre, impliquant une nouvelle multiplication des radars…

L’expérimentation du 80 km/h a pris fin le 30 juin 2020 et le rapport final d'évaluation a été publié courant juillet. Avec des résultats biaisés, évidemment... Retrouvez l'analyse de la Ligue de Défense des Conducteurs ici.

Par ailleurs, notre association, qui a mis la main sur un rapport embarrassant au gouvernement, a pu démontrer l’impossibilité de démontrer l’efficacité de cet abaissement de la vitesse sur la mortalité routière. Une preuve par A + B à lire ici.

 

JE SOUTIENS LES ACTIONS
DE LA LIGUE DE DÉFENSE DES CONDUCTEURS
PAR UN DON